Publié par Laisser un commentaire

TOP 6 des meilleures idées de business en ligne

Six exemples de business en ligne qui marchent en 2020. Mon TOP 6 des meilleurs business en ligne. Dans quoi vous lancer pour gagner de l’argent sur Internet ?
Business en ligne #1 : Le MLM
Business Internet #2 : E-commerce (dropshipping)
#3 Business en ligne : L’infoprenariat
Business Internet #4 : Etre freelance ou avoir une agence digitale
Business en ligne #5 : Etre influenceur ou influenceuse
#6 Business Internet  : L’affiliation

business en ligne

Business en ligne #1 : Le MLM

Le premier dont je voudrais vous parler, c’est le MLM. Le MLM, c’est quoi ? C’est une sorte de business où vous recrutez des gens qui vendent pour vous et vous touchez une commission à chaque fois que vous recrutez quelqu’un qui vend pour vous.

Vous, vous vendez les produits de la personne au-dessus et c’est une organisation, donc c’est du marketing multiniveau, vous travaillez pour la personne qui est tout en haut de la pyramide, bien évidemment. C’est comme les personnes qui pensent être entrepreneurs, parce qu’ils vendent les produits d’une société. Ils achètent eux-mêmes, puis ils revendent, ils touchent une commission. S’ils recrutent quelqu’un qui vend pour eux, ils sont ambassadeurs, ils touchent une commission, ça s’appelle le MLM, ce n’est vraiment pas un modèle que je recommande.

Certes, ils vont vous former, ils vont vous donner des formations pour que vous soyez un meilleur vendeur. Pour débuter, pourquoi pas, mais franchement ce n’est vraiment pas un truc pour s’enrichir de ouf, parce que vous travaillez pour quelqu’un d’autre. Vous avez l’impression d’être entrepreneur, mais vous réalisez le rêve de quelqu’un d’autre. Et quoi que vous vendiez, ce n’est pas vous qui allez toucher le plus, vous travaillez pour d’autres personnes. Donc, ce n’est pas vraiment un truc que je recommande.

Business Internet #2 : E-commerce (dropshipping)

En deux, c’est l’e-commerce, notamment le dropshipping. Le dropshipping, c’est quoi ? C’est créer des boutiques qui vont commander sur un site chinois et revendre des trucs.

Perso, moi, ça me dérange parce que ça ne crée pas de valeur pour les personnes.

Il y a eu des cas de dropshipping où une personne a commandé une montre, elle a payé 150 €, ça l’a redirigé sur un site chinois qui a envoyé la montre chez la personne, la montre, elle valait 5 € sur le site chinois.

Donc, le mec qui a fait le site de dropshipping, il s’est fait une marge de 145 €, ce n’est vraiment pas créer de la valeur pour les gens. Il y en a même des fois c’est de l’arnaque, presque, ce n’est pas vraiment de l’arnaque car c’est légal, mais presque à mes yeux en tout cas.

En plus, il faut faire le service client, il faut faire tout ça, c’est vraiment un business froid. Pour moi, c’est un business pour se faire de l’argent, mais vraiment pas pour aider les gens, changer la vie, inspirer, donc ce n’est vraiment pas ce qui m’intéresse, moi, et ce n’est donc pas vraiment ce que je vous conseille.

idee biz net

Business en ligne #3 : L’infoprenariat

En trois, c’est l’infoprenariat.

L’infoprenariat, c’est quoi ? C’est vendre des formations vidéos, des formations ebooks, des podcasts, vendre de l’information. Aussi, vous pouvez avoir un service de coaching. Tout ça, c’est de l’infoprenariat, donc vous avez un site qui redirige vers vos offres de coaching, vers vos ventes d’ebooks, vers vos ventes de formation vidéo, etc.

Moi, clairement, c’est ce que je pratique le plus, parce que tout simplement on a des marges très hautes. Par exemple, quand je fais une formation en ligne, OK, ça me coûte de l’argent de la faire, de la mettre en place. Mais une fois que c’est en place, que j’en vende 10 000 ou trois, c’est la même chose. Donc, je peux scaler hyper facilement grâce aux produits numériques, ça, c’est très important à comprendre.

Les dupliquer à l’infini ne me coûte pas plus cher contrairement à un produit physique, où il faut payer la matière première. Ça, c’est très important à comprendre. Aussi, parce que c’est ce que j’aime faire, c’est ce que j’aime aider, inspirer, donner du sens, c’est pour moi. Je n’ai rien contre le fait d’avoir un site et de vendre des boxes de maquillage, des trucs comme ça, attention, c’est juste que ça ne me correspond pas.

Encore ça, c’est une forme d’infoprenariat, sauf que vous allez passer plus par être influenceur, il faut une âme plus entrepreneur au sens dur du truc.

Business Internet #4 : Etre freelance ou avoir une agence digitale

La quatrième façon de gagner de l’argent en business en ligne, c’est d’avoir une agence digitale, d’être freelance, ce genre de chose, faire du marketing pour les gens (vos clients). Par exemple, il y a plein de freelances sur 5euros.com, des gens qui font du graphisme, des gens qui rédigent des articles pour vous, ce genre de truc, ça marche aussi d’être freelance. Si vous aimez faire quelque chose, vous pouvez faire ça, du SEO, ce genre de truc. Soit ouvrir votre agence digitale, soit être juste freelance pour quelqu’un.

Business en ligne #5 : Être influenceur ou influenceuse

En cinq, il s’agit d’être influenceur.

Influenceur, c’est ceux qui vont avoir des dizaines de milliers de vues, des centaines de milliers d’abonnés sur Instagram, sur YouTube, etc.

Il y a des marques qui vont payer pour que vous fassiez leurs pubs, pour que vous parliez d’eux, pour que vous redirigiez vers leurs pages, etc. Le truc, c’est que vous allez être rémunéré surtout à la publicité, la publicité devant les vidéos YouTube, c’est environ 1 € pour 1 000 vues et ça, les gens qui vivent de ça, ce n’est vraiment pas beaucoup.

Moi, je ne mets pas de pub devant mes vidéos, mais je vends mes formations, mes produits, donc finalement une vue me rapporte beaucoup plus que 1 €, même si tout le monde n’achète pas, mais en moyenne…

Aussi, des fois, si vous êtes un influenceur ou influenceuse, vous pouvez être obligé de faire de la pub pour des trucs dont vous vous foutez un peu, qui ne vous intéressent pas, ou même des trucs de merde, juste pour être payé. Il y a plein d’influenceurs, je suis sûr que ça ne les amuse pas de faire de la pub pour des jeux vidéo devant leurs vidéos d’insérer ça, d’en parler pendant des heures, c’est juste qu’ils veulent être payés… mais eux, ils s’en foutent, ça ne les intéresse pas.

Être obligé de faire ça, moi, ça ne me plairait pas trop. Après, je peux comprendre que ça vous plaise, mais moi, je préfère être infopreneur clairement.

Business Internet #6 : L’affiliation

Le sixième business en ligne que vous pouvez mettre en place, c’est l’affiliation. L’affiliation, c’est vendre les produits d’une autre personne moyennant une commission sur votre propre audience. Par exemple, vous créez un site sur les poules, et sur votre site vous vendez via l’affiliation Amazon des livres sur comment élever des poules, des poulaillers en affiliation. Si vous faites une audience sur la séduction, vous vendez mes formations en affiliation via le site 1tpe.com. Ce genre de chose, c’est de l’affiliation, mais il faut une audience pour faire ça.

Moi, je fais de l’affiliation, des fois, quand il y a des produits qui me paraissent bons, qui sont bons que j’ai essayés :  je fais de l’affiliation sur mon audience, mais il faut qu’il y ait un rapport : des formations de développement personnel, d’autres formations de séduction, des formations de sexualité, un truc qui est complémentaire à ce que je fais. Je peux proposer des produits d’autres personnes si je sais que c’est bon.

Le problème, c’est qu’il y en a, ils font de l’argent pour de l’argent, c’est-à-dire ils font une audience et ils leur refilent n’importe quoi, ils leur conseillent n’importe quoi et ils s’en battent les couilles.

business internet

En résumé sur ces 6 business en ligne

Ces six business, c’est quoi ? Le MLM, vraiment le seul truc bon là pour moi, c’est que vous pouvez avoir des formations offertes pour progresser, mais vous ne gagnerez jamais des millions d’euros. Si, il y a quelques exemples de personnes qui ont réussi, mais c’est très difficile.

L’e-commerce, dropshipping, etc., pour moi, c’est une question de principe, je ne ferai pas ça.

L’infoprenariat, oui, les produits numériques, les coachings, oui, 1 000 fois oui. Découvrez la formation Infopreneur Content pour vous aider !!!

Le fait d’être freelance, avoir une agence marketing, pourquoi pas ? Ce n’est pas pour moi, mais ça marche, ça rapporte. Et il en faut ! On a grave besoin de ce genre de services !

Le fait d’être influenceur, ça ne vient pas du jour au lendemain. Certes, il y a des marques qui vont démarcher des micro influenceurs, même à partir de 10 000 abonnés, vous pouvez avoir quelques petits contrats, mais vous n’allez jamais gagner des dizaines de milliers d’euros, pour avoir quelques petits avantages, des nuits à l’hôtel, des petits cadeaux par-ci, par-là. Pour en vivre, il faut quand même une grosse audience. Moi, je ne partirais pas là-dessus, sauf si vous avez déjà de l’audience, mais sinon je ne partirais pas là-dessus.

L’affiliation, pourquoi pas on met en complément de l’infoprenariat, pas juste de l’affiliation pour de l’affiliation, il faudrait avoir des dizaines de sites ou des audiences énormes pour que ça soit rentable.

 

Votre coach business,

Fabrice Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *