Posted on Laisser un commentaire

Comment devenir blogueur professionnel ?

Beaucoup de gens ont envie de devenir blogueur pro. Tout d’abord, c’est quoi être blogueur professionnel ? Ensuite, pourquoi vouloir être blogueur pro ? Et, enfin, comment devenir blogueur à succès ?

blogueur pro

C’est quoi être blogueur pro ?

Etre blogueur pro, c’est vivre de son site Internet (si celui-ci est un blog). Un peu comme Olivier Roland. Cela semble donc assez simple dans l’idée mais est, dans les faits, plutôt difficile à mettre en place.

Pour être blogueur pro, on conseille généralement de commencer par une structure d’auto-entrepreneur et d’essayer de générer assez d’argent pour vivre (par exemple : 2000€). Certains blogueurs pros gagnent vraiment bien leur vie et optent ensuite pour des structures plus complexes comme la SASU.

Un blogueur pro vit soit de son influence (il est payé par des marques pour parler d’elles), soit de produits qu’il vend en affiliation, soit de ses propres produits (livres, formations vidéos, marque de vêtements ou de cosmétiques), soit de la publicité

Quelqu’un qui vit des services qu’il propose (par exemple des coachings) est un coach. Pas un blogueur professionnel. Un blogueur professionnel vit de ses activités en ligne…

Notez tout de même qu’un blogueur pro ne vit pas forcément QUE de son blog. Il peut, par exemple faire aussi des coachings ou investir dans l’immobilier. Mais s’il décidait de tout arrêter de se concentrer sur son site Internet, celui-ci lui permettrait d’avoir une vie décente. Voilà ma définition du blogueur pro…

Par exemple, si on génère moins que le SMIC avec notre blog, difficile de se revendiquer blogueur professionnel.

Un blogueur pro est donc libre financièrement et géographiquement puisqu’il ne dépend plus d’un patron.

Néanmoins, il existe plus de 500 000 000 de blogs et toutes les personnes qui lancent un blog ne parviennent pas à en vivre…

Pourquoi vouloir être blogueur professionnel ?

Il existe des avantages indéniables au fait de vouloir être blogueur professionnel.

On peut souhaiter avoir une bonne liberté géographique. En effet, un blogueur pro peut voyager et travailler de n’importe où dans le monde, pourvu qu’il y ait une connexion Internet.

On peut aussi souhaiter jouir d’une certaine liberté financière. Un blogueur pro n’a pas besoin de séduire un RH ni de supporter un patron. Son salaire et son emploi ne dépendent que de lui.

On peut vouloir avoir du temps libre. Dans les faits, devenir blogueur professionnel demande beaucoup de travail. Surtout au début, pour tout mettre en place (il est possible d’automatiser les choses et de se libérer beaucoup de temps libre par la suite). Mais en travaillant à son compte et en étant libre d’aménager son emploi du temps, on a plus de liberté pour profiter de ses proches ou pour faire du sport, par exemples.

On peut vouloir monter son affaire, pour le côté entrepreneurial. Il est vrai qu’il très difficile de devenir riche en étant salarié. Lancer sa propre affaire, selon ses idées, est une bonne façon de gagner de l’argent. C’est une preuve d’ambition…

On peut rechercher la gloire et la reconnaissance. Certains veulent devenir pros pour avoir une communauté dans le monde entier. Il est vrai que cela me fait chaud au cœur quand un client ou une cliente m’écrit pour me raconter ses succès et me dire que j’ai changé sa vie.

Comment devenir blogueur à succès ?

Cela n’arrive pas du jour au lendemain, généralement. Au début, on est blogueur débutant… Un bon buzz est néanmoins possible. C’est comme ça que Jujufitcats a eu plus d’un million d’abonnés rapidement, en bénéficiant du coup de pouce de son amoureux Tibo Inshape qui en avait déjà lui-même plusieurs millions. Mais vivre de son site Internet ou de sa chaîne Youtube n’est pas aussi facile et rapide pour tout le monde.

J’ai mis personnellement plusieurs années à vivre de mon blog (j’aurais pu le faire en un an avec ce que je sais aujourd’hui mais j’avais une mauvaise méthodologie – d’où l’intérêt de prendre une formation).

Travail et investissement

Cela demande donc du travail et beaucoup d’investissement personnel (temps, énergie, etc.) Mais faire pour faire n’est pas une bonne idée, il ne faut pas brasser de l’air ni jeter des bouteilles à la mer (ce que j’ai fait pendant des années en rédigeant des articles sans me préoccuper du référencement).

De l’argent

Devenir blogger professionnel demande aussi un peu d’argent. Dans certaines thématiques, de payer de la pub pour gagner en visibilité. Dans toutes, il faut accepter de se former.  C’est un monde en constante évolution, il vaut donc mieux se tenir au courant. J’ai perdu beaucoup de temps en ne lançant pas ma chaîne plus tôt, par exemple. Beaucoup de mes concurrents se sont fait connaître via YT.

J’aurais donc pu être libre de mon emploi de salarié plus tôt si j’avais accepté de me former.

L’idée et la technologie

Il faut avoir une bonne idée de niche car toutes les thématiques ne sont pas égales et ne permettent pas d’en vivre bien. C’est pour cela que je suis en train de faire une formation qui vous aidera à trouver votre idée de business ainsi qu’un bon positionnement dans cette thématique. Abonnez-vous à la newsletter pour être tenu au courant de sa sortie.

Je vous conseille de bloguer avec WordPress. C’est le CMS que je préfère. Quoi qu’il en soit, si vous devez gérer tout le design et le code de votre blog, vous n’êtes pas sorti de l’auberge et le rendu ne fera pas forcément professionnel.

blogueur professionnel

Enfin, il faut vous former au SEO et au webmarketing. J’ai longtemps rejeté le marketing et je me suis récemment aperçu de ce que j’avais perdu ainsi que mes clients aussi. Pour améliorer leur vie, il a fallu que j’accepte l’idée que je doive les convaincre que je peux les aider.

Mon expérience de blogueur pro

Grâce à mon site sur la séduction pour hommes, je gagne clairement plus que ce que je gagnais quand j’étais comptable. On peut donc dire que je suis maintenant blogueur pro. De plus, je suis vraiment aligné avec mes valeurs, personne ne me prend la tête, je rencontre des gens formidables et j’ai le sentiment de vraiment aider mes client(e)s.

Ce n’est pas un métier très reconnu (pour l’instant)

Ce n’est pas un métier facile à expliquer à la plupart des gens. Beaucoup ne me prennent pas au sérieux ou ne me comprennent pas. Mais je m’en fous. Je sais que je bosse quand même pas mal… mais je ne vois pas le temps passer car ça me passionne.

Blogueur pro vs Rat race

Et je préfère largement ma situation à la rat race. Je vois mon propre frère se moquer de moi mais se taper 2 heures de trajets quotidiens pour aller travailler. Avoir du mal à supporter son patron. Pour quoi ? Pour gagner 1500€ net contre 40 heures hebdomadaires de sa vie de travail effectif dans le recouvrement de contentieux (pas riant donc).

Note : Rat race (littéralement course de rat en français) est une expression anglophone désignant une course sans fin, auto-destructrice ou inutile. C’est une forme de précipitation et de “fuite en avant”. Elle est basée sur l’image d’un rat de laboratoire essayant de s’échapper en parcourant un labyrinthe ou une roue. « Peu importe ce que vous faites lors de la rat race, le succès n’est pas certain. Mais si vous ne faites rien, l’échec, lui, l’est. ». La rat race symbolise la course de l’homme moderne après le temps, un meilleur salaire, un meilleur statut social, pour en définitive consommer afin de compenser le vide existentiel qui subsiste. Cette notion est souvent opposée à celles de liberté financière et d’indépendance financière.

J’aurais aimé être blogueur pro plus tôt mais il aurait fallu que j’accepte de me former, cela m’aurait évité de douloureuses années dans le monde de la compta.

 

Votre coach business,

Fabrice Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *