Publié par Laisser un commentaire

Idée marketing : racontez une histoire !

Vous cherchez une idée marketing qui va faire exploser votre business ? J’ai bien une idée de marketing à vous présenter : raconter des histoires (le storytelling).

idee marketing

Je vais vous parler d’un livre de marketing que vous devriez déjà avoir lu. Ensuite, de pourquoi votre marque devrait être entourée d’une légende. Enfin, de pourquoi vous pouvez vendre plus cher si les gens peuvent raconter une histoire (à eux-mêmes ou à d’autres personnes) à partir de vos produits.

Tous les marketeurs racontent des histoires

J’ai récemment terminé la lecture de Tous les marketeurs racontent des histoires (anciennement Tous les marketeurs sont des menteurs) de Seth Godin et j’ai pris conscience de l’importance de raconter des histoires dans son marketing.

Vous me direz, beaucoup de grandes marques le font déjà et c’est vrai ! Mais pas besoin d’une idée marketing innovante pour avoir une idée marketing efficace. C’est dans les vieux pots… comme on dit.

Mon idée marketing : ma légende

Dans mon cas personnel, l’idée marketing c’était de me différencier des autres coachs en séduction. Pourquoi les clients viendraient-ils chez moi plutôt que chez les autres ?

“Je suis un mec plutôt lambda physiquement et pourtant j’ai couché avec des centaines de filles canons grâce à des techniques de séduction underground“. C’est une belle histoire mais c’est un peu l’histoire de la plupart des coachs.

Néanmoins, une des choses que les gens retiennent de moi c’est que j’ai réussi à coucher avec 15 filles (jolies) dont 13 nouvelles en un mois. Les gens préfèrent se raconter cette histoire-là, généralement. Et ça me va très bien !

Mais ma légende ne s’arrête pas à mes activités de séduction. Ce qui se dit de moi en tant que coach sexuel ? Que les filles me surnomment le roi du cunni. Et que je suis capable de faire jouir des femmes avec un seul doigt.

Combien de mecs voudraient apprendre à faire ça ? Et combien ça vaudrait ? Je vous pose la question.

A vous maintenant, dites-moi dans les commentaires quelle est votre histoire, votre légende ?

Je suis sérieux, si vous voulez vendre plus (en faisant parler de vous) ou plus cher, vous gagneriez à vous créer une légende.

L’histoire d’une marque

Pourquoi est-ce que les gens achètent 150€ une paire de baskets d’une grande marque alors qu’ils pourraient facilement trouver l’équivalent à 10€ sur le marché ?

Ils n’achètent pas un bout de tissu mais l’histoire qui va avec. Bien sûr, pas l’histoire qui dit que ces chaussures ont été cousues par des enfants dans un pays pauvre. Plutôt l’histoire qui dit que tel ou telle athlète les a portées. Qui dit que c’est grâce à elles que l’on réalise tel ou tel exploit, etc.

Si vous arrivez à associer votre marque à une histoire, vous pourrez vendre plus cher. Et donc réaliser de sacrées marges. C’est la magie du marketing !

L’histoire que les gens se racontent à eux-même

Ce que j’ai retenu du livre de Seth Godin c’est que les gens achètent votre histoire (et celle qu’ils peuvent se raconter) autant que votre produit.

Aller, je vais prendre l’exemple du bio pour bien vous expliquer. C’est toute une histoire marketing, ça, le bio.

Il faut savoir que la plupart des cultures bio sont faites à côté de champs qui ne sont pas bio. Du coup, on retrouve de nombreux pesticides même dans les produits d’origine biologique. Surtout s’il sont produits hors de France (il y a des pays qui n’ont pas la même conception du bio que nous).

Ce qui veut dire que les gens sont prêts à payer plus chers pour des produits alors que ces derniers sont contaminés comme les autres qui sont moins chers. Pourquoi ? Parce qu’ils sont stupides ? Pas vraiment. Plutôt parce qu’ils s’achètent la bonne conscience de manger bio.

En gros, le bio vend aux gens l’histoire qu’ils peuvent se raconter : “je mange bio donc je n’aurai probablement pas de cancer”.

Vous, moi, tout le monde. Nous nous racontons des histoires. Et nous sommes prêts à payer pour cela, quelque part pour nous mentir à nous-même.

L’histoire crée la valeur

Dans son livre, Seth Godin parle d’une société qui prétend que le vin est meilleur dans ses verres (ceux de la société, pas celles de l’auteur du livre).

Une expérience a donc été menée : on bandait les yeux des gens et on leur faisaient boire le même vin dans les verres de cette marque et dans d’autres.

Le résultat : aucune différence de goût notable.

Par contre, quand les gens voyaient dans quoi ils buvaient, ils avaient tendance à trouver effectivement le vin meilleur dans les verres de la compagnie en question.

Pourquoi ? Parce qu’ils connaissaient l’histoire de ces verres. Leur légende. Ils savaient que le vin était censé être meilleur dedans. Ils étaient convaincu qu’il devait l’être, donc, le vin l’était.

C’est un peu une forme d’auto-conviction assez puissante. C’est l’histoire autour de ses verres qui en fait la valeur… et donc qui fait qu’il est possible de les vendre BEAUCOUP plus chers que d’autres !

Conclusion : le marketing rend le vin meilleur.

Idée marketing : une entrecôte à 1200€ ?

Récemment, Frank Ribéry a créé la polémique parce qu’il s’est filmé sur les réseaux sociaux, mangeant une entrecôte saupoudrée d’or chez Salt Bae. Le prix qui a fuité est de 1200€.

Ma première question est : l’aurait-il fait si ce n’était pas pour partager cela sur les réseaux sociaux et donc pour gagner en statut social ?

Ma deuxième question est : comment Salt Bae peut-il se permettre vendre des entrecôtes aussi chères ? ET TROUVER DES CLIENTS ?

Tout d’abord, parce qu’il a eu son heure de gloire sur les réseaux sociaux. Sa légende a été créé par une vidéo qui a buzzé où on voyait ses “talents” de boucher. Il est même devenu un mème.

Ensuite, parce qu’il s’adresse aux bons clients : les stars et les riches. Les stars payent pour aller manger chez lui puis partagent ça sur les réseaux et lui font de la pub gratuit. Y’a plus de limite à son business.

Enfin, parce qu’il leur permet de faire parler d’eux et donc on en revient à raconter une histoire. Les gens parlent de “Ah, un tel était chez Salt Bae”. Salt Bae crée sa légende, son histoire : “c’est le mec qui saupoudre la viande d’or“. On remarque d’ailleurs qu’il s’est créé un personne avec un look assez reconnaissable et unique.

Donc il peut vendre plus cher. Et puis, avouons-le, c’est une sacrée histoire que de raconter qu’on a été chez Salt Bae, non ? 😉

idee marketing

Comment faire pour raconter une bonne histoire ?

Vous devez raconter une histoire authentique, consistante et crédible qui cadre avec la manière dont les gens que vous souhaitez convertir en clients voient le monde.

Nous avons tous des préjugés sur tout et n’importe quoi. Difficile de faire changer d’avis une personne avec une simple pub. Vous devez donc envoyer un message qui cadre avec ces idées reçues.

Je ne pourrais pas vendre de coachings en séduction à des gens qui ne pensent pas que l’on peut s’améliorer. Que cela peut s’apprendre. Même si je peux le prouver à l’aide de nombreuses études, cela ne ferait que les braquer encore plus. Mieux vaut donc me concentrer sur les gens réceptifs. C’est difficile de surmonter ses croyances limitantes et de se remettre en question…

En fait, il est possible de retourner le cerveau des gens, mais c’est compliqué. Cela demande beaucoup d’efforts.

Votre histoire peut même être rappelée dans votre slogan.

Conclusion sur cette idée marketing

Mais ce que je voudrais que vous reteniez de cette idée marketing (raconter des histoires) c’est que cela vous permettra de vendre plus et plus cher.

Comment devenir riche ? En racontant la bonne histoire, de la bonne façon, aux bonnes personnes, notamment.

Attention, cela ne veut pas absolument pas dire que vous devez faire de la merde : vous devez satisfaire vos clients pour que la légende reste intacte.

Votre coach marketing,

Fabrice Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *